Friday, September 30, 2016

Le number 1 a dit !!!!!!!



Rien ne va plus entre le portier numéro 1 du Cameroun Idriss Carlos Kameni (32 ans, 73 sélections) et le sélectionneur national Hugo Broos. Convoqué par le technicien belge lors du regroupement de la Tanière en mai dernier en France pour pallier l’absence d’André Onana, exclu pour manque de discipline, Kameni n’a alors pas bien digéré le fait d’être appelé en dernière minute choisissant de ne pas déférer à la convocation du sélectionneur.

Aujourd’hui, le dernier rempart de Malaga est encore dans l’impasse et manque toujours à l’appel en vue du rendez-vous des Lions face à l’Algérie à l’occasion du premier tour des éliminatoires du Mondial 2018, prévu le 09 octobre prochain.
Dans un entretien accordé au quotidien camerounais Le Jour, l’ancien sociétaire de l’Espagnol Barcelone n’a pas mis ses gants pour commenter sa non-convocation.
 » Je peux vous assurer que je n’ai jamais refusé de défendre notre équipe nationale. Monsieur Alphonse Tchami (le Team Manager de la sélection camerounaise) m’a fait savoir que j’allais être sélectionné pour les éliminatoires du Mondial face à l’Algérie, or ce n’est pas le cas aujourd’hui. Je l’accepte sportivement. Ça veut dire que les gardiens de buts qui ont été convoqués sont sensés être meilleurs que moi « , a-t-il lâché.
Le portier camerounais ne semble visiblement pas intentionné à se plier aux désidératas de son entraîneur afin de pouvoir réintégrer le groupe et le fait savoir :
 » Je suis Camerounais. Je suis né Camerounais. Je resterai Camerounais. Ils (les entraîneurs étrangers, Ndlr.) viendront et passeront et nous resterons avec notre nation. Il ne faut pas qu’ils se foutent de la gueule du monde et qu’ils nous fassent passer pour des gens qui n’aiment pas leur patrie « .
Avec de tels propos, Kameni ne devrait pas arborer d’aussitôt le maillot des Lions Indomptables !
Il convient de rappeler que le Cameroun effectuera un stage à Marseille dans les installations de l’OM, à la Commanderie, avant de rejoindre Alger pour donner la réplique aux Fennecs de l’Algérie.

No comments:

Post a Comment